Sélection

Prêtez plus d'attention

Le projet

Points focaux dans le sous-projet

En Suisse, on estime qu'environ 400 000 personnes sont atteintes de MPOC et qu'un quart à un tiers seulement des patients sont diagnostiqués. Historiquement, la BPCO n'a pas fait l'objet d'une attention appropriée à l'importance de la maladie à l'échelle mondiale. Malgré d'importantes améliorations au cours des dernières années, on s'entend généralement pour dire que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour assurer des soins optimaux aux patients. Sur la base d'une analyse des meilleures pratiques, le projet QualiCCare a identifié les priorités suivantes :

  • diagnostique
  • sevrage tabagique
  • protection antigrippale
  • Autogestion et réadaptation pulmonaire

Recherche connexe BPCO

Afin d'acquérir de l'expérience dans la mise en œuvre des différentes mesures, un projet pilote a été lancé dans le canton de Zurich sous la direction de projet de la Direction de la santé et en collaboration avec des prestataires de services et des porteurs de coûts. Parallèlement, l'Institut de médecine générale (IHAMZ) de l'Université de Zurich mène un projet de recherche sur la BPCO pour mesurer l'influence des différentes mesures de la BPCO sur les soins. L'objectif des deux projets parallèles est de démontrer quels résultats et mesures peuvent être dérivés en termes généraux pour le traitement des patients atteints de maladies chroniques.

Mesures prioritaires pour les maladies chroniques

L'analyse des directives internationales a fait ressortir des éléments essentiels dans la prise en charge des patients atteints de BPCO ou de diabète de type 2 (DT2) en Suisse, qui recèlent un potentiel d'amélioration par rapport aux « Best Practices » constatées à l'étranger.

Les points suivants ont été en particulier identifiés pour améliorer les maladies chroniques en général et la qualité du traitement de la BPCO:

  • Diagnostic précoce basé sur les faits, débouchant sur un meilleur taux et une meilleure qualité de diagnostic
  • Standards thérapeutiques mis à jour, pragmatiques et basés sur les faits pour la prise en charge initiale, prenant la forme de « recommandations pratiques », élaborées conjointement par des médecins de premier recours, des spécialistes et d'autres intervenants spécialisés
  • Ancrage d'éléments thérapeutiques essentiels dans la pratique clinique quotidienne en prenant en compte le parcours de formation et la formation continue du personnel spécialisé
  • Autonomisation des patients par la consolidation des capacités d'auto-gestion (qui implique aussi le renforcement des compétences des personnes concernées en matière de santé et de responsabilité individuelle)
  • Mise à disposition « d'outils » pour la pratique médicale et le quotidien des patients
  • Promotion de la collaboration interdisciplinaire et interprofessionnelle entre les différents acteurs de santé publique

 

Résultats

Résultats de la phase analytique

Les experts ont identifié d'éventuels champs d'action en procédant en cinq étapes, le but étant de continuer à améliorer le traitement des patients atteints de BPCO en Suisse, puis de définir les mesures relatives à chacun des domaines pour lesquels il existe un potentiel d'amélioration par rapport aux résultats d'études internationales.

nach oben